fbpx
Connect with us

Mauritius Finance, la nouvelle plateforme du secteur financier

Mauritius Finance

News Release

Mauritius Finance, la nouvelle plateforme du secteur financier

Mauritius Finance, la nouvelle plateforme du secteur financier

Mauritius Finance a été officiellement lancée le 10 février 2021. Cette nouvelle plateforme est née de la fusion de l’Association of Trust and Management Companies (ATMC) et de Global Finance Mauritius (GFM). 

Mauritius Finance représente dorénavant l’ensemble des acteurs du secteur des services financiers de Maurice. Parmi ses 110 membres actuels, Mauritius Finance compte des ‘management companies’, banques, firmes comptables, cabinets d’avocats, la Stock Exchange of Mauritius, gestionnaires de fonds, investisseurs institutionnels et d’autres acteurs de l’industrie financière détenant des permis d’opération octroyés par le Financial Services Commission. 

L’association a été lancée et son identité visuelle a été dévoilée lors d’une soirée en présence de Mahen Seeruttun, Ministre des Services Financiers et de la Bonne gouvernance, et les représentants des principaux acteurs et institutions régulatrices de l’industrie des services financiers. 

Ayant travaillé ensemble sur de nombreux dossiers depuis de nombreuses années,  cela a facilité la fusion de l’ATMC et GFM. Les deux associations avaient notamment aligné leurs positions sur un grand nombre de sujets techniques et réglementaires concernant l’activité Global Business. 

« Cette fusion était naturelle et souhaitée par les deux associations car nous avons un objectif commun qui est de protéger les intérêts de centre financier international mauricien, tout en permettant à notre juridiction d’atteindre un nouveau palier de développement », explique Mahesh Doorgakant, président de Mauritius Finance.

Mauritius Finance se positionne donc comme la plateforme unique et consolidée pour représenter les opérateurs de l’industrie des services financiers. L’association entend ainsi être un partenaire privilégié sur des sujets stratégiques et techniques vis-à-vis des régulateurs et autorités publiques. Tout en défendant plus globalement les intérêts du centre financier international mauricien à Maurice et a l’etranger. 

Pour Mahen Seeruttun, le lancement de Mauritius Finance démontre la bonne entente entre les secteurs public et privé. 

«Le partenariat, avec un objectif commun, est essentiel pour l’avancement du global business et ce dans l’intérêt du pays. C’est à travers le dialogue constant que ce secteur se consolidera et deviendra plus dynamique» dit-t-il.

Il se dit convaincu que Mauritius Finance, qui compte plus de 100 membres, répondra plus efficacement aux besoins du secteur. Il exprime le vœu que 2021 soit témoin d’un net growth de Mauritius Finance avec l’adhésion de nouveaux membres. 

Désormais pleinement opérationnelle, Mauritius Finance se donne pour mission de promouvoir le dialogue et les synergies entre les différents acteurs privés et publics de l’industrie des services financiers à Maurice. Cette approche vise notamment à consolider ce secteur d’activités en favorisant la diversification des services offerts par les opérateurs tout en assurant une montée en gamme de ceux-ci. 

Mauritius Finance se fixe aussi pour objectif d’agir efficacement pour le renforcement des capacités et la création d’emplois au sein de l’industrie des services financiers. Si l’association forme déjà ses membres sur les meilleurs pratiques en matière d’Anti-Money Laundering / Combating the Financing of Terrorism (AML/CFT) et comptabilité pour les fonds d’investissement, elle entend diversifier, approfondir et multiplier ses formations en collaboration avec des partenaires internationaux pour toucher davantage de professionnels de la finance à Maurice.

« En participant activement au renforcement des capacités en matière d’AML/CFT, avec la collaboration de la Financial Services Commission, la Financial Intelligence Unit, et le Financial Services Institute, Mauritius Finance consolide la mise en application et l’efficacité des lois et règlements qui aident à positionner Maurice comme une juridiction respectant scrupuleusement les normes internationales. Ce type d’initiative et d’effort concerté permettra d’assurer que Maurice ne figure sur aucune liste de high risk countries dans un avenir proche», assure Samade Jhummun, CEO de Mauritius Finance.

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.

More in News Release

To Top