fbpx
Connect with us

Confinement et Examens : Comment les étudiants s’y préparent-ils?

Etudiant Examens

Societé

Confinement et Examens : Comment les étudiants s’y préparent-ils?

Confinement et Examens : Comment les étudiants s’y préparent-ils?

Alors que Maurice fait face à son deuxième confinement, voilà un nouveau challenge pour les étudiants. Contrairement à l’année dernière, les examens de Cambridge sont maintenus comme prévu. Comment s’y préparent-ils? Quels sont leurs états d’esprit vis-à-vis alors qu’ils sont de nouveau confinés?

Yann Jhugroo-Cangy, étudiant en HSC et Headboy du collège John Kennedy College, explique que bien que cela soit un handicap pour les étudiants, il est nécessaire de positiver. « La révision n’est pas idéale avec cette situation où on reste cloîtré entre quatre murs, mais nous devons nous adapter », explique-t-il. 

Maheshwaree, étudiante en HSC, explique que sortir aiderait à dé-stresser. « Sortir permettrait de s’aérer l’esprit » dit-elle.

Chacun semble avoir sa façon de se préparer pour ces examens cruciaux. Yann affirme que ; « le stéréotype selon lequel, la révision se fait en restant assis et à lire ses notes pendant des heures, est dépassé ». Il affirme que pour lui, apprendre, c’est aussi regarder des vidéos, dessiner…« C’est aussi apprendre », dit-il. « J’essaie de travailler intelligemment, en essayant d’éviter l’ennui. J’essaie de créer une synergie avec les choses que j’aime, comme écouter de la musique pendant ma révision, cela m’aide vraiment. Je réinvente mon emploi du temps aussi, je me réveille à des heures différentes », explique-t-il.

Bhomeshkumar Seetaram, étudiant en HSC et Headboy de l’école secondaire Rabindranath Tagore, estime qu’il faudrait prendre le confinement comme du temps supplémentaire pour mieux se préparer. Une « bénédiction déguisée », dit-il.

Pour Maheswaree, lorsqu’elle se sent saturée, elle dit passer à un autre sujet.

Études Tertiaires : Rester plus que partir !

La Covid-19 semble aussi avoir un impact sur le choix de la poursuite des études tertiaires. Maheswaree explique que l’incertitude provoquée par la pandémie l’a amenée à envisager de poursuivre ses études à Maurice au lieu de partir à l’étranger, comme elle l’avait initialement prévu. « Avant que la Covid-19 nous frappe, j’avais comme plan d’aller étudier dans une université à l’étranger. Maintenant, je ne sais pas si je vais privilégier cette option. Le plus sûr serait de rester et d’étudier ici », dit-elle.

Bhomeshkumar prévoyait lui d’aller étudier au Canada ou en Suisse. « Peut-être que je poursuivrai mon diplôme à Maurice et ma maîtrise à l’étranger », dit-il.

Quant à Yann, son projet est « d’entrer dans le monde du travail ». Un projet qui est retardé par la pandémie.

Point de vue des éducateurs

Du point de vue des éducateurs, il y a un soulagement que les examens de Cambridge, n’ont pas été reportés. Cependant, ils expriment leur inquiétude, car il y a un « sentiment de répétition. » Aufait.media a parlé avec deux éducateurs du Loreto College Mahebourg.

« Dans l’état actuel des choses, les étudiants de la HSC ont très mal pris la prolongation du semestre. De nombreux enseignants avaient terminé leur programme bien avant le dernier trimestre et ont donc eu du mal à garder l’attention des élèves en classe. Les élèves avaient un sentiment de répétition. Ils étaient vraiment frustrés par la durée du trimestre et les examens reportés. Non seulement en ce qui concerne leurs examens, mais l’ensemble du dernier trimestre a été fastidieux pour eux », explique l’éducatrice Parveen Jugoo.

« Si les étudiants ne parviennent pas à participer à leurs examens, ils devront sûrement attendre les examens d’octobre/novembre, ce qui signifie encore 6 mois à attendre. Sur cette base, les étudiants peuvent non seulement souffrir d’anxiété, mais peuvent aussi perdre le courage de poursuivre leurs études », explique pour sa part, Farjanah Toofany.

Cette dernière suggère des révisions de groupe sur les réseaux sociaux. « Cela peut aussi aider à lutter contre la solitude. Ils peuvent également partager leurs appréhensions et se donner des conseils sur les méthodes de révision. Cette connexion sociale leur fera beaucoup de bien. Je crois aussi que les éducateurs doivent aussi intervenir. Les étudiants peuvent se tourner vers eux pour obtenir des conseils. La meilleure façon de réviser pour les étudiants SC et HSC, est de travailler sur les examens précédents. Quant aux autres grades, ils doivent parcourir leurs notes, faire leurs propres feuilles de révision. Les parents peuvent aider. La lecture est également une bonne activité pour améliorer les compétences en lecture et en écriture », conseille-t-elle.

De son côté, Parveen Jugoo dit ; « je leur conseillerais d’établir un calendrier et de s’y tenir. Maintenant qu’ils ont plus de temps libre, ils doivent en tirer le meilleur parti, rester positifs et relever le défi ». Et d’ajouter ; « qu’en tant qu’éducateurs, nous devons nous adapter aux différentes situations et aider les élèves autant que possible. Tout comme chaque classe différente, chaque élève est unique et il est de notre devoir de s’adapter à chacun d’eux, au fur et à mesure des besoins ».

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.

More in Societé

To Top