fbpx
Connect with us

Covid-19 | Vaccins | Dr Philip Lam : “Pa kapav compare pomme et zoranze”

Santé

Covid-19 | Vaccins | Dr Philip Lam : “Pa kapav compare pomme et zoranze”

Alors que le nombre de cas positifs à la Covid-19 est en baisse, l’île Maurice poursuit sa campagne de vaccination. Le pays compte désormais vacciner en utilisant le vaccin chinois Sinopharm. Le Dr Philip Lam, spécialiste en médecine interne, souligne l’efficacité de ce vaccin, et affirme qu’on ne peut pas comparer les différents vaccins. 

L’île Maurice a enregistré un nouveau cas positif à la Covid-19, il s’agit d’un chauffeur du ministère de la Santé. Le total des cas locaux, depuis le 5 mars dernier, s’élève à 571. Le ministre de la Santé, Kailesh Jagutpal affirme que 330 patients ont été guéris, alors que les cas actifs se montent à 230. Pour rappel, 11 patients sont décédés au cours de cette deuxième vague, mais seulement 5 sont attribués au Covid-19.

Kailesh Jagutpal a aussi annoncé que le High Level Committee sur la Covid-19, a pris la décision d’enlever les circonscriptions 15, 16, et 17 de la zone rouge, sauf pour le village de Highlands, qui est toujours sous stricte surveillance. Le village de Dubreuil, autre région où plusieurs cas avaient été détectés, sera lui aussi enlevé de cette liste.

Une décision sera prise pour le village de Chamarel, après l’obtention des résultats d’une nouvelle série de tests effectués dans cette région. 

Vaccination

Le Dr Philip Lam, spécialiste en médecine interne, a souligné l’importance de la vaccination. « 20% de ceux qui attrapent le virus, vont développer des maladies sévères… Un pourcentage d’entre eux va décéder. Ce que nous voulons éviter. Un décès, c’est un décès de trop », a-t-il dit.

Lundi dernier, le pays a pris livraison de 100,000 doses du vaccin Sinopharm, offertes gratuitement par le gouvernement de la Chine. Les Emirats Arabes Unis a « fully approved » le vaccin Sinopharm, suite aux bons résultats obtenus, a déclaré Philip Lam. Il a rappelé que ce vaccin est aussi utilisé aux Seychelles et au Bahreïn. Deux pays dont les frontières sont ouvertes, et qui n’ont eu aucun problème avec le vaccin, a-t-il dit.

Selon lui, on ne peut comparer l’efficacité des vaccins disponibles. Pour ce faire, il faut que ces différents types de vaccin soient effectués sur un seul sujet.

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.

More in Santé

To Top