fbpx
Connect with us

Covid-19 : Hong Kong enregistre 52 cas positifs sur un vol en provenance de Delhi

Les passagers testés positifs à Hong Kong sonts du vol de l'opérateur indien Vistara | 4 avril | NOAH SEELAM | AFP

Santé

Covid-19 : Hong Kong enregistre 52 cas positifs sur un vol en provenance de Delhi

Hong Kong enregistre 52 cas positifs à la Covid-19 malgré le fait que les passagers étaient tous négatifs avant d’embarquer sur le vol. Maurice qui attendait également un vol venant de l’Inde ce 28 avril a interdit l’accès au pays à la centaine de travailleurs indiens. Une décision qui a été prise après que l’Opposition ait exprimé son désaccord à cette arrivée et qu’une demande d’injonction a été faite. 

Cinquante-deux passagers d’un vol Delhi-Hong Kong ont été testés positifs au Covid-19 après l’atterrissage, alors que les passagers étaient négatifs avant d’embarquer sur le vol, a rapporté le Daily Mail.

Les passagers testés positifs se sont envolés pour Hong Kong sur un vol au départ de Delhi.

Les tests positifs sont significatifs car depuis que la quatrième vague a été maîtrisée en janvier dernier, Hong Kong enregistre moins de cas au quotidien que le nombre total de cas recensé sur le vol en provenance de Delhi. 

Le vol Vistara pouvait avoir transporté jusqu’à 188 passagers, mais les autorités de Hong Kong n’ont pas précisé le nombre de personnes à bord. Les résultats positifs du COVID-19 ont été découverts lors de la phase de quarantaine obligatoire de trois semaines à Hong Kong, qui est l’un des régimes d’entrée les plus stricts au monde.

Parmi les autres protocoles mis en place, tout visiteur qui se rend sur le territoire doit également subir un dépistage négatif dans les 72 heures suivant son arrivée.

Plusieurs cas ont également été identifiés sur des vols atterrissant à Hong Kong depuis Mumbai, selon les autorités.

Seuls huit cas du vol Vistara ont été confirmés avant le début de la quarantaine dans les hôtels, a déclaré Eric Feigl-Ding, épidémiologiste à la « Federation of American Scientists », sur Twitter. Les autres n’ont été découverts que pendant la période de quarantaine.

«S’il n’y avait pas eu la mise en quarantaine des hôtels – [Hong Kong] aurait complètement permis à ces [cas positifs] de se répandre dans la communauté! C’est pourquoi les quarantaines aux frontières sont essentielles. » a t-il dit

Maurice attendait également un vol en provenance de l’Inde le 28 avril, qui transporterait des travailleurs indiens pour travailler sur la phase 2 du projet Métro Express.

Cependant, lors d’une conférence de presse, l’opposition a appelé le gouvernement à ne pas permettre aux travailleurs indiens de venir à Maurice, étant donné la situation en Inde avec la mutation du virus.

Le leader de l’Opposition, Xavier Luc Duval, avait mis l’accent sur le fait que le danger c’est le variant indien et non pas la Covid-19. Il a expliqué lors de la conférence de presse que le variant indien ne peut être détecté par des tests PCR car il se trouve dans le poumon. “Seulement un test sanguin ou une radiographie des poumons peut identifier ce variant qui a fait tellement de morts en Inde”, a-t-il dit.  

L’avocat Rouben Mooroongapillay avait lui fait fait une demande d’injonction pour interdire l’accès à Maurice aux travailleurs indiens. 

Finalement, c’est le High Level Committee sur la Covid-19 qui a tranché en faveur d’une interdiction.  

Néanmoins le vol du 28 avril est maintenu pour rapatrier les Mauriciens bloqués en Inde.

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.

More in Santé

To Top