fbpx
Connect with us

Covid-19 | Inde: Plus de 20 millions de cas confirmés alors que Modi est très critiqué

Santé

Covid-19 | Inde: Plus de 20 millions de cas confirmés alors que Modi est très critiqué

L’Inde continue de faire face à une deuxième vague meurtrière du Covid-19, dépassant sa barre des 20 millions. Les 357 229 nouveaux cas signalés au cours des dernières 24 heures ont porté le nombre total de cas confirmés à 20 282 833.

Le nombre de cas en Inde a dépassé la barre des 20 millions ce mardi 4 mars. Avec 357 229 nouveaux cas enregistrés au cours des dernières 24 heures, l’Inde a atteint un total de 20,2 millions (20 282 833) cas confirmés. Au cours de la même période, 3 449 décès et 320 289 guérisons ont été signalés, portant le total des décès et des récupérations à 222 408 et 16 613 292 respectivement.

Maharashtra a signalé les nouveaux cas quotidiens les plus élevés avec 48 621. Il est suivi par le Karnataka avec 44 438 tandis que l’Uttar Pradesh a signalé 29 052 nouveaux cas.

Le pays se classe au deuxième rang pour le nombre total de cas de la Covid-19, derrière les États-Unis, et reste au troisième rang pour le nombre total de décès derrière les États-Unis et le Brésil.

L’Inde, qui fait face à la deuxième vague la plus meurtrière et plus infectieuse du coronavirus, a maintenant signalé plus de 300 000 cas quotidiens de Covid-19 pendant 13 jours consécutifs, le système de santé s’effondrant sous le poids de nouveaux cas et les hôpitaux signalant un manque de lits de soins intensifs et d’oxygène médical.

L’épidémie a été attribuée à l’émergence de souches plus contagieuses du virus, ainsi qu’à l’assouplissement des contrôles sur de grandes foules lorsque la pandémie semblait être sous contrôle plus tôt cette année.

Le chef du parti d’opposition du Congrès national indien, Rahul Gandhi, a déclaré mardi sur Twitter que le silence du Premier ministre Narendra Modi “tue de nombreux innocents” et a appelé à un confinement complet à l’échelle nationale pour arrêter la propagation du coronavirus.

Au cours de la première vague de l’année dernière, l’Inde a imposé un confinement national strict de fin mars à mai, déstabilisant la trajectoire de développement du pays et laissant des millions de personnes sans source de revenus.

Bien que le gouvernement fédéral semble hésiter à imposer un deuxième confinement national, de nombreux États ont imposé de nouvelles limites ces dernières semaines, y compris des confinements municipaux et des couvre-feux. Cela comprend le Maharashtra, l’État le plus touché de l’Inde, ainsi que Delhi, le Bengale occidental, l’Uttar Pradesh, le Rajasthan, le Karnataka et d’autres.

Pendant ce temps, l’ONU a déclaré lundi qu’elle travaillait sur la désinformation sur le vaccin en Inde et la façon dont la maladie se propage. 

Le département américain de la Défense a également annoncé lundi qu’il avait expédié deux avions chargés de fournitures en Inde, et deux autres avions devaient partir mercredi.

“Nous envoyons de l’aide urgence à l’Inde”, a déclaré dimanche le chef d’état-major de la Maison Blanche, Ron Klain, sur CBS. Cependant, les États-Unis prennent désormais de nouvelles précautions pour empêcher la dissémination du virus. La Maison Blanche a annoncé vendredi que les États-Unis suspendraient les vols entrant en provenance de l’Inde à partir de ce mardi.

Les vols en provenance de l’Inde sont également interdits en Australie. Les Australiens qui retournent dans le pays après avoir visité l’Inde risquent une amende et une incarcération.

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.

More in Santé

To Top