fbpx
Connect with us

Covid-19: l’Inde représente près de la moitié des cas mondiaux enregistrés la semaine dernière selon l’OMS

Santé

Covid-19: l’Inde représente près de la moitié des cas mondiaux enregistrés la semaine dernière selon l’OMS

L’Inde, qui fait face à la deuxième vague plus contagieuse de l’épidémie de coronavirus, a maintenant signalé plus de 300 000 cas quotidiens de Covid-19 au cours des deux dernières semaines. La Grande Péninsule représentait aussi 46% des cas mondiaux et 25% des décès mondiaux enregistrés la semaine précédente selon l’OMS.

Selon le rapport épidémiologique hebdomadaire de l’OMS, l’Inde représentait 46% des cas mondiaux et 25% des décès mondiaux enregistrés la semaine précédente.

Au cours des dernières 24 heures, l’Inde a enregistré un total de 3 780 décès, le bilan quotidien le plus élevé depuis le début de la pandémie. Le Maharashtra a eu plus de 900 décès, tandis que Delhi et l’Uttar Pradesh en ont respectivement 338 et 351 décès. Au moins 13 États ont plus de 100 décès chaque jour.

Le pays a également confirmé 382 315 cas du nouveau coronavirus au cours des dernières 24 heures, soit un nombre total de 20,6 millions (20 665 148) cas confirmés. Maharashtra comptait 51 880 cas, tandis que le Karnataka comptait 44 631 cas. Le nombre de cas actifs atteint désormais 3 487 229.

338 439 patients ont été guéris au cours des dernières 24 heures, au total 16 951 731 personnes se sont rétablies de la maladie, selon le ministère de la Santé indien. À ce jour, 160 millions de personnes ont été  vaccinées contre la Covid-19.

La deuxième épidémie mortelle de la COVID-19 en Inde a provoqué un manque de lits et d’oxygène dans les hôpitaux, et un débordement dans les morgues et crématoriums.

Le gouvernement du Premier ministre Narendra Modi a été vivement réprimandé pour ne pas être intervenu plus tôt pour lutter contre cette deuxième vague. On leur reproche d’avoir permis  l’organisation d’événements politiques et des célébrations religieuses réunissant des milliers de personnes.

Dans un article d’opinion publié mardi, l’auteur indien Arundhati Roy a appelé à la démission de Modi: «Nous avons besoin d’un gouvernement. Désespérément. Et nous n’en avons pas. Nous manquons d’air. Nous mourons …»

«C’est une crise que vous êtes en train de créer. Vous ne pouvez pas la résoudre. Vous ne pouvez qu’empirer les choses … Alors allez-y. C’est la chose la plus responsable à faire pour vous. Vous avez perdu le droit moral d’être notre Premier ministre.» a-t-il dit

Deux trains transportant de l’oxygène liquide sont arrivés à Delh, ce mercredi, a déclaré le ministre des Chemins de fer, Piyush Goyal sur Twitter. Jusqu’à présent, plus de 25 trains ont fourni de l’oxygène à diverses régions de l’Inde.

Le gouvernement indien dit que l’approvisionnement en oxygène est suffisant, mais la livraison a été entravée par des problèmes de transport.

L’Inde n’est pas le seul pays à faire face à une autre vague mortelle du virus, D’autres pays tels que Laos et Thaïlande sont également très touchés. L’augmentation des  cas est principalement due à des souches virales plus infectieuses, bien que la complaisance et le manque d’infrastructures pour lutter contre la propagation sont également été cités comme facteurs.

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.

More in Santé

To Top